Fiche de lecture de " Vacarme Citoyens "

                                 FICHE DE LECTURE

1-    Présentation générale :

        Le livre : 

                          Titre      :  Vacarme Citoyens

                          Edition  :    jmnEdition – Vichy

                          Date de parution :  Automne 2014

                          Nombre de pages :  255

  2 – L’auteur :

             Christian BIGET, demeurant à Vichy. Retraité. Vie professionnelle au sein de l’Education nationale comme instituteur, Professeur de Collège, psychologue scolaire, Conseiller en Formation continue d’adultes, dans l’hexagone, en Outre-mer ( Polynésie, Martinique) et en Principauté d’Andorre.

Dès la retraite (1998, a mis en place et animé un puis plusieurs ateliers d’écriture).

Dès les années 2010, s’est donné comme projet d’écrire en quatre livres Une Vie, celle d’un personnage de fiction, à travers soixante à soixante cinq années de son existence. Adhémar est ce personnage, fil conducteur des quatre livres (même si le troisième est axé essentiellement sur le fils d’Adhémar, Jérémie, et sa compagne Rosalia).

Dans ces quatre livres d’inspiration sociale et environnementale, l’auteur conduit une réflexion sur les thèmes de « la différence » et « les Droits des minorités », tout en s’interrogeant sur la société telle que nous la vivons.

 

         3 – Les quatre livres :

                    « L’envers des roses » (1)

                    « Vacarme Citoyens » (2)

                    «  Rosalia, destinations incertaines » (3)

                    « Rêve… ris ! » (4)

        

         4 – Repères clefs :

 

Narrateur :  

                  L’auteur prend à son compte le récit qui montre l’évolution d’un groupe d’« associés » au sein d’une Association d’inspiration sociale et environnementale, comment l’action au sein de la Société civile peut apporter des réponses aux problématiques qui se posent à tous Citoyens, notamment à notre époque de grands bouleversements culturels.

 

Les personnages principaux :

                                               Ils sont « sept » personnages identifiés ; ils se plaisent à se nommer les « Sept Mercenaires », bénévoles et engagés.

              - Adhémar, bien sûr, le fil conducteur des quatre livres

             - Jérémie, son fils … mêmes orientations que son père

             - Rosalia, la « mystérieuse », la « différente », qui deviendra la compagne de Jérémie, le couple se retrouvant dans son aventure personnelle au cœur du troisième ouvrage : « Rosalia, destinations incertaines ».

             - Fatou, la jeune africaine, d’abord « amie » de Jérémie ; elle espère une carte de séjour mais son engagement dans l’Association la met en danger.

              - Jean, le musicien            

              - Martin, le conférencier             

              - Mark, consultant en économie sociale et solidaire

 

Les personnages moins visibles mais pas secondaires :

            

            - Albert, le brocanteur du « Buveur de lune ».

              - les « musiciens » animateurs de pique-nique

              - les Citoyens qui s’expriment au cours de « débats démocratiques »…

              - les Préfets, la police ….

 

         5)  Thème :

                           Fiction mettant en scène sept Citoyens qui s’interrogent sur les problématiques de notre temps, et qui décident de s’organiser pour porter ce débat au cœur de la Vie, celle des autres qui partagent les mêmes interrogations.

 

         6)  Contenu :

                               L’histoire démarre lorsque Adhémar retrouve son fils pour un déjeuner au resto, prélude à une rencontre avec les « Associés » qui vont définir une stratégie d’action pour porter le débat sur leurs propres interrogations au cœur de « l’endroit où ils vivent ».

Le premier support sera cette citation de Romain Gary dans « les Racines du Ciel » : « Il y a contradiction à vouloir défendre un Idéal humain en compagnie des hommes ».

De débats en actions partagées, avec l’usage intensif des moyens de communication modernes, les Sept Mercenaires vont lancer des mots d’ordre, partager des actions en cours, créer un réseau d’aide, d’information, pour « Savoir et le faire savoir ».  

Tout ceci avec ce qui tient aux relations personnelles à l’intérieur de leur propre groupe (les personnalités), avec les risques encourus de la « désobéissance civile », les doutes, les aspirations, l’amitié…