Fiche de lecture de " L'Envers des roses

                                  FICHE DE LECTURE

1-    Présentation générale :

        Le livre : 

        Titre      :  L’Envers des roses

          Edition  :    jmnEdition – Vichy

          Date de parution :  Printemps 2014

         Nombre de pages :  290

  2 – L’auteur :

             Christian BIGET, demeurant à Vichy. Retraité. Vie professionnelle au sein de l’Education nationale comme instituteur, Professeur de Collège, psychologue scolaire, Conseiller en Formation continue d’adultes, dans l’hexagone, en Outre-mer ( Polynésie, Martinique) et en Principauté d’Andorre.

Dès la retraite (1998), a mis en place et animé un puis plusieurs ateliers d’écriture).

Dès les années 2010, s’est donné comme projet d’écrire en quatre livres Une Vie, celle d’un personnage de fiction, à travers soixante à soixante cinq années de son existence. Adhémar est ce personnage, fil conducteur des quatre livres (même si le troisième est axé essentiellement sur le fils d’Adhémar, Jérémie, et sa compagne Rosalia).

Dans ces quatre livres d’inspiration sociale et environnementale, l’auteur conduit une réflexion sur les thèmes de « la différence » et « les Droits des minorités », tout en s’interrogeant sur la société telle que nous la vivons.

 

         3 – Les quatre livres :

                « L’envers des roses » (1)

                « Vacarme Citoyens » (2)

                «  Rosalia, destinations incertaines » (3)

                 « Rêve… ris ! » (4)

        

         4 – Repères clefs :

 

Narrateur :

                 L’Envers des roses propose trois grandes séquences dans la vie d’Adhémar : 

- l’enfance/adolescence et l’expérience professionnelle (l’auteur est   narrateur) 

- l’horticulture des roses : la femme d’adhémar et lui-même sont narrateurs.

- Adhémar gardien d’immeuble, il est généralement le narrateur.

 

Les personnages secondaires :

 

           Il y a d’abord la famille – parents - d’Adhémar, jeune…. Mais, quelque peu «  autiste social », Adhémar leur laisse peu de place.

           La femme d’Adhémar et ses deux fils sont quelque peu relégués au second plan par un Adhémar « impérieux » dans l’épisode de la culture des roses.

           Dans l’immeuble dont Adhémar est le gardien, l’ensemble des occupants des appartements jouent leur rôle face à un Adhémar qui s’interroge.

 

        5)  Contenu :

                               L’histoire démarre lorsque Hugo découvre, chez Adhémar et sa femme, Aboulie, une propriété dévastée. Pour expliquer les origines de ce cataclysme, Aboulie va remonter d’abord au dernier traumatisme subi par Adhémar, un licenciement sec, brutal ; puis, elle remontera aux temps de l’enfance / adolescence de son mari. Adhémar lui-même racontera ce que fut son Utopie du « bonheur rose par les roses », rêve d’autarcie contrecarré par un voisinage « frileux ».

L’Utopie brisée, la famille en est aussi brisée, Aboulie risquera un épisode amoureux avec l’instituteur de son fils … premier responsable du fiasco d’Adhémar (par jalousie ?) et ce dernier s’engagera comme « gardien d’immeuble ». Ce gardiennage tournera lui aussi au fiasco après de « terribles » confrontations entre occupants de l’immeuble. Communauté et immeuble n’y survivront pas.